Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice
Le Ministre

Attributions

Au terme de l’article 7 du décret n°2019-0139/PRES/PM/SGG-CM du 08 février 2019 portant attributions des membres du Gouvernement, le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur assure la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de promotion de l’intégration africaine, ainsi que de la valorisation et de l’implication des Burkinabè de l’extérieur dans les actions de développement du pays. A ce titre, il est chargé :

En matière d’intégration

• de la formulation et de la mise en œuvre de la politique d’intégration des communautés africaines vivant au Burkina Faso, en liaison avec le ministère de la sécurité intérieur;
• de la coordination, du suivi et de la promotion de l’intégration africaine, en relation avec les ministères concernés;
• de la définition, de la coordination, de la mise en œuvre et du suivi évaluation des programmes communautaires relatifs aux politiques sectorielles cohérentes, en relation avec les différents départements ministériels concernés, en vue d’un développement harmonisé et équilibré des Etats membres dans le cadre des organisations sous-régionales et régionales, notamment l’UA, l’UEMOA, la CEDEAO, et d’autres organisations intergouvernementales;
• de la sensibilisation des populations au processus d’intégration;
• de la coordination, en liaison avec le ministère chargé de l’économie et des finances et le ministère chargé des affaires étrangères, du suivi et de l’harmonisation des instruments techniques et économiques d’intégration sous-régionale et africaine, notamment l’UEMOA, la CEDEAO, l’UA, la CEA, la CEN-SAD, le Conseil de l’Entente, l’ALG, l’Autorité du Bassin du Niger, le CILSS, l’Autorité du Bassin de la Volta, le NEPAD, le G5 Sahel;
• de l’information du Gouvernement sur les questions sous-régionales et africaines;
• de la promotion et de la défense des positions et des intérêts du Burkina Faso au sein des ensembles à vocation d’intégration sous-régionale, régionale et continentale;
• de la promotion de la politique d’intégration régionale du Burkina Faso, en relation avec les ministres concernés;
• l’ALG, le CILSS, en collaboration avec le ministère chargé des affaires étrangères.

En matière de valorisation et d’implication des Burkinabè de l’extérieur dans les actions de développement

• de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique de gestion et de suivi des Burkinabè de l’extérieur, en collaboration avec le ministère chargé des affaires étrangères;
• de l’établissement d’un répertoire des Burkinabè de l’extérieur;
• de la mise en œuvre effective de la participation des Burkinabè de l’extérieur au processus électoral, en collaboration avec les ministères en charge de l’administration territoriale et des affaires étrangères, et en liaison avec la CENI;
• de la mobilisation de la diaspora pour le renforcement de entrepreneuriat et de l’innovation;
• de la définition et du suivi de la mise en œuvre de la politique d’immigration et d’émigration africaine, en liaison avec les ministres chargés de la sécurité, des affaires étrangères et du développement économique;
• de la mobilisation et de la mise en valeur des compétences des Burkinabè de l’extérieur, en collaboration avec le le ministère chargé des affaires étrangères;
• de la défense des intérêts et de la protection des nationaux burkinabè à l’extérieur, en collaboration avec le ministère en charge des affaires étrangères;
• de la mise en place d’un mécanisme d’encadrement des Burkinabè établis hors du territoire national, en collaboration avec les ministres compétents.