Aller au contenu principal

Mise en œuvre des programmes de la CEDEAO au Burkina : des bourses pour 72 élèves et étudiantes reçoivent et des chèques pour 10 groupements féminins

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, a procédé le mardi 07 juillet 2020 à Ouagadougou, à la remise de chèques à des associations et groupements féminins œuvrant dans le domaine de la transformation des produits locaux, et de bourses d’études à des étudiantes et des élèves.

D’un montant total de plus de 76 millions de FCFA, ces appuis financiers constituent une subvention de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), à travers son Centre pour le développement du genre (CDDG). C’est pourquoi la ministre Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, qui présidait la cérémonie de remise, avait à ses côtés le Représentant résident de la CEDEAO au Burkina Faso, Tiéna Coulibaly, mais aussi le ministre Paul Robert Tiendrébéogo de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur.

Le ministre Tiendrébéogo qui, dans son allocution, a exprimé toute sa reconnaissance à la commission de la CEDEAO « pour ses nombreuses initiatives visant à la promotion du genre dans la sous-région en général et au Burkina Faso en particulier ».

Il a également salué l’action du ministère en charge de la femme, en particulier le S/P CONAP genre qui, dira-t-il, ne ménage aucun effort pour assurer l’exécution des programmes de la CEDEAO au Burkina Faso.

Les bénéficiaires de ces appuis, par la voix de leurs représentants, ont salué ces initiatives de la CEDEAO. Ils ont remercié le Ministère en charge de la femme et celui en charge de l’Intégration africaine et, partant, le gouvernement pour la bonne gestion de ces programmes de la CEDEAO, tout en formulant quelques doléances.

Pour l’année académique 2019-2020, 72 élèves et étudiants dont 70 filles et 02 garçons issus de différents établissements d’enseignement secondaires et du supérieur, à travers tout le pays, ont été sélectionnés pour le programme bourses, et 10 associations et groupements féminins ont été retenus pour bénéficier du programme entrepreneuriat, sur la base de leur dynamisme, de leur visibilité et de leur efficacité sur le terrain.

Le montant de la bourse des élèves s’élève à 275 000F CFA, celle des étudiantes à 500 000F francs et les groupements/associations féminins un chèque d’un montant de 1 000 000 de francs CFA.

C’est depuis 2010 que le gouvernement burkinabè bénéficie depuis de cet appui de la CEDEAO, qui veut ainsi lever les contraintes auxquelles les filles et les femmes sont confrontées dans les domaines de l’éducation  et de l’entrepreneuriat.

                                                                                                                           B. NITIEMA