Aller au contenu principal

Fermeture des frontières terrestres : 14 Burkinabè rapatriés de Côte d’Ivoire

Le 13 juin 2020, une délégation du Ministère de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, conduite par le Directeur Général des Burkinabè de l’extérieur, l’Ambassadeur Mamadou Ilboudo, s’est rendue à Niangoloko dans la région des Cascades, d’où elle a ramené quatorze (14) Burkinabè rapatriés de la République de Côte-d’Ivoire.

Conduits de Bouaké à Niangoloko par les soins de l’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’ivoire, ces quatorze compatriotes étaient entrés sans autorisation sur le territoire ivoirien ; une entrée jugée illégale, du fait de la fermeture des frontières terrestres du pays à la circulation des personnes, pour cause de la maladie à Coronavirus.

 

En effet, le 9 juin 2020, l’opinion nationale et internationale découvrait avec stupéfaction les images de l’interception à Bouaké d’un camion en provenance du Burkina Faso transportant du bétail et à bord duquel se trouvaient également trente-six personnes, toutes de nationalité burkinabè. Après les vérifications, 22 des 36 personnes interceptées se sont avérées être des bouviers (convoyeurs de bétail) en possession d’autorisation d’entrer sur le territoire ivoirien et ont donc été autorisées à poursuivre le voyage. Les 14 autres qui, bien que résidant en Côte d’Ivoire en temps normal, ne disposaient pas du fameux sésame leur autorisant de franchir actuellement la frontière ivoirienne. Du coup, elles étaient menacées de poursuites judiciaires par les autorités ivoiriennes.

Alertée, l’Ambassade du Burkina à Abidjan a entrepris des démarches auprès des autorités compétentes ivoiriennes en vue de trouver une issue heureuse. Et cette issue, c’est le rapatriement de nos compatriotes que les autorités burkinabè ont décidé, pour leur éviter les ennuis judiciaires. D’où cette mission dépêchée ce week-end à Niangoloko, par le Ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo sur instructions du Premier Ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, pour ramener nos compatriotes à Ouagadougou.

L’Ambassade du Burkina à Abidjan a assuré le transfert des 14 personnes jusqu’à la frontière burkinabè. Arrivées Sur le territoire burkinabè le 13 juin dans la soirée, elles ont passé la nuit à Niangoloko où le Gouverneur de la Région des Cascades, Madame Joséphine Kouara Apiou et l’ensemble de ses collaborateurs à Niangoloko se sont mobilisés pour faciliter leur séjour avant leur départ à Ouagadougou ce dimanche 14 juin où elles ont été confiées au Ministère de la santé pour un confinement de quinze jours.

Il est à noter que depuis la fermeture des frontières terrestres, les services de sécurité de cette zone frontalière sont quotidiennement confrontés à ces mouvements de populations qui tentent par tous les moyens de rejoindre de part et d'autre leur pays de résidence pour vaquer à leurs occupations. A cela il faut ajouter la fréquentation régulière par les frères ivoiriens des centres de santé situés de l'autre côté de leur frontière, sur le territoire burkinabè.

                                                                                                                   Y. KALWOULE